• Quentin Nagyos

Le Temps, c'est de la Guérison.


Le temps c'est de la guérison
Source: Pinterest

Outre le fait que nous faisions tous partie de cette immense mer d'être humain, au-delà du fait que nous soyons tous faits des mêmes composants chimique et biologique et que nous participions à ce cycle infini de la vie et de la mort (en tout cas sur un plan physique), nous pouvons être certains que toute personne qui un jour respire sur notre planète, traversera une période de guérison.


Qu'elle soit physique, émotionnelle ou spirituelle, cette quête de la disparition totale de nos symptômes fait partie intégrante de notre instinct de survie. À juste titre, il est intégré dans la nature humaine que pour pouvoir fonctionner correctement, nous devons être au mieux de notre forme, afin d'être au mieux de nos capacités.


Mais, dans nos sociétés où tout semble aller de plus en plus vite, faite d'industries diverses proposant des solutions "rapides", "sans engagements" ou "automatique", qu'en est-il de notre bien-être ? Lorsque tout nous est accessible tout de suite, comment cela se traduit-il sur nos consciences ? Quelle valeur donnons-nous au processus de guérison ?

 

From Stress to Happiness documentaire
photo "From Stress to Happiness" source: FilmFreeway

J'ai regardé un documentaire récemment sur Netflix appelé "From Stress, to Happiness". C'est l'histoire d'un réalisateur, Alejandro de Grazia, qui surpassé par sa vie lui apportant beaucoup de stress et d'anxiété, décide de partir en quête de sa paix intérieure.

Entouré de Matthieu Ricard, auteur français, humanitaire et moine bouddhiste, aussi appelé "l'homme le plus heureux du monde", Alejandro apprend, à travers notamment la méditation, à se reconnecter à ses émotions et à mieux les gérer. À la fin du documentaire, Alejandro partage son ressenti, quelque chose à changer en lui.


Il a réussi à percevoir cette sensation de bien-être et de calme. Cependant, étant tout au long de son périple immerger dans un cadre propice à cela, il partage avec Matthieu Ricard son inquiétude quant à combien de temps cela va-t-il durer. Comment peut-il faire perdurer cette sensation de paix quand il sera de retour dans un environnement rempli de bruits et de distractions ?


C'est à ce moment précis que Matthieu Ricard lui partage, une dernière fois, des paroles pleines de sagesse en lui disant: (traduit de l'anglais)

"Si c'était si facile, cela voudrait dire qu'il n'y a pas eu de changement. Le réel changement est comme un entraînement. Un entraînement de nouvelles compétences. Le réel changement s'opère avec le temps, avec l'effort. Le temps ne veut pas dire que cela doit être pénible. Cela peut être joyeux."

Ses paroles ont beaucoup résonné en moi. Non seulement de par ma propre expérience, mais aussi de par ce que je souhaite transmettre à travers mon accompagnement.


Aucun, ou très peu de gens deviennent musicien, ingénieur ou physicien du jour au lendemain. Il n'y pas de sportifs de haut niveau sans entraînements intensif, chaque jour.

Il en est de même pour la guérison. La réelle guérison prend du temps. Car la quête du bien-être est uniquement le résultat de la cause du mal-être. Si nous vivions le bien-être, nous ne le chercherions pas. De ce fait, nous ne pouvons pas nous guérir, à proprement parlé, sans avoir mis en action le processus.


C'est le chemin vers la guérison.

Le chemin de guérison
Illustration du chemin de guérison. Source: Pinterest

C'est ce chemin qui nous amène à nous observer, à nous retourner, à nous faire prendre conscience de nos déclencheurs, de ce que l'on veut et de ce que l'on ne veut pas, ou plus.

C'est ce même chemin qui nous fait évoluer par l'apprentissage de nos erreurs. Il nous apprend à être résilient, à trouver et puiser dans nos ressources les plus profondes.

C'est donc ce processus que nous pourrions définir comme la guérison.


Certes, cela nous demande une certaine discipline et une forte volonté. La guérison ne peut pas être toujours joyeuse, mais c'est tout cet éventail d'émotions qui nous rend humains et qui nous amène à connaître réellement de quoi nous sommes faits à l'intérieur.

Pourquoi continuer à avoir peur de ce que l'on ressent ? Peur de soi ?

Que craignons-nous d'y trouver ?


Si nous avons réussi à faire face à ce qui nous à amener à devoir nous guérir, pourquoi n'aurions-nous pas aussi les ressources nécessaires pour s'en libérer, réellement ?



 

Il n'y a jamais eu de solution miracle, et je doute qu'il y en ait un jour, car quand nous arrivons à reprendre conscience de notre pouvoir sur nous-mêmes, nous réalisons que tout cela fait uniquement partie de la grande expérience qu'est la Vie.

Et je vous laisserais avec ceci:

La guérison, la vraie paix intérieure, n'est pas une prouesse que nous pouvons ajouter à notre curriculum.

Elle est la présence d'une vie, un choix, un pas vers soi-même, tout en ayant conscience qu'elle est déjà présente en nous, tout de suite. C'est à chaque moment qu'elle nous conduit vers la meilleure version de nous-mêmes.

Car personne ne nous donne la paix intérieure. Nous la réveillions en nous... avec le temps.

 

Quentin Nagyos - Énergéticien

Praticien certifié en Magnétisme, Thérapie Quantique & Reiki Usui

Holos Healing - Thérapies Holistiques

Bande annonce: "From Stress to Happiness" lien